samedi, août 19, 2017
   
Text Size

RECHERCHE

  • Adieu MADIBA

    "En faisant scintiller notre lumière, nous offrons aux autres la possibilité d'en faire autant" Nelson Rolihlahla Mandela (prononcé en xhosa [xoˈliːɬaɬa manˈdeːla]), dont le nom du clan tribal est « Madiba », né le 18 juillet 19181 à Mvezo2 (Union d'Afrique du Sud) et mort le 5 décembre 2013 à Johannesburg3, est un homme d'État sud-africain ; il a été l'un des dirigeants historiques de la lutte contre le système politique de ségrégation raciale (apartheid) avant de devenir président de la République d'Afrique du Sud de 1994 à 1999, à la suite des premières élections nationales non raciales de l'histoire du pays. Read More
  • Burkina Faso

    Enquête parlementaire sur l’assassinat de Thomas Sankara. Vingt cinq ans après l’assassinat du président burkinabè Thomas Sankara, les députés du Front de Gauche ... Read More
  • 1
  • 2
новые флеш игры.

Résistance Africaine: Nouvelles

Guinée-Bissau - Les 90 ans de Cabral : l’unité et la lutte continuent en Afrique

Amilcar Cabral aurait eu 90 ans le 12 septembre 2014, si sa vie n’avait pas été cruellement abrégée par les forces réactionnaires le 20 janvier 1973. Il avait 49 ans à l’époque et ce 20 Janvier 2014 marque les 41 ans de son assassinat brutal.

Cabral risque de devenir une figure inconnue des nouvelles et jeunes générations, en Afrique et à travers le monde. Des jeunes capables de réciter les noms de sportifs, de musiciens et de célébrités, mai qui ignorent ceux des figures révolutionnaires internationalistes tels que Cabral. C’est donc en vue de réintroduire Cabral dans la conscience des peuples africains et chez les citoyens progressistes amoureux de paix à travers le monde, que Pambazuka News célèbre la vie brève, la pensée et la contribution de cette figure presque oubliée qui était non seulement un agronome et un guérillero, mais aussi un poète et un théoricien politique engagé dans la lutte l’unité de l’Afrique et des Africains.

Lire la suite : Guinée-Bissau - Les 90 ans de Cabral : l’unité et la lutte continuent en Afrique

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)
 

Guinée-Bissau - Les 90 ans de Cabral : l’unité et la lutte continuent en Afrique (2)

Amilcar Cabral aurait eu 90 ans le 12 septembre 2014, si sa vie n’avait pas été cruellement abrégée par les forces réactionnaires le 20 janvier 1973. Il avait 49 ans à l’époque et ce 20 Janvier 2014 marque les 41 ans de son assassinat brutal.

Cabral risque de devenir une figure inconnue des nouvelles et jeunes générations, en Afrique et à travers le monde. Des jeunes capables de réciter les noms de sportifs, de musiciens et de célébrités, mai qui ignorent ceux des figures révolutionnaires internationalistes tels que Cabral. C’est donc en vue de réintroduire Cabral dans la conscience des peuples africains et chez les citoyens progressistes amoureux de paix à travers le monde, que Pambazuka News célèbre la vie brève, la pensée et la contribution de cette figure presque oubliée qui était non seulement un agronome et un guérillero, mais aussi un poète et un théoricien politique engagé dans la lutte l’unité de l’Afrique et des Africains.

Lire la suite : Guinée-Bissau - Les 90 ans de Cabral : l’unité et la lutte continuent en Afrique (2)

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

20 ans après la dévaluation : Quel avenir pour le franc Cfa ?

afriquePar Demba Moussa Dembélé

Le franc Cfa est parmi les symboles de cette absence de souveraineté pour les pays africains. Donc, une rupture avec ce système est nécessaire, avec la création d’une monnaie souveraine, qui est une des conditions majeures à la mise en œuvre de politiques industrielles destinées à créer de la valeur et des emplois ajoutée au niveau national et sous-régional.

«La monnaie n’est pas un sujet technique, mais politique, qui touche à la souveraineté et à l’indépendance des nations» - Edouard Balladur (ancien Premier ministre français, Le Monde, 9 février 1990).
«La France est le seul pays au monde à avoir réussi l’extraordinaire exploit de faire circuler sa monnaie – rien que sa monnaie – dans des pays politiquement libres» (Joseph Tchundjang Pouémi, économiste camerounais, auteur de Monnaie, servitude et liberté : la répression monétaire de l’Afrique).

Lire la suite : 20 ans après la dévaluation : Quel avenir pour le franc Cfa ?

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

COMMUNIQUE DE PRESSE « Justice pour Thomas Sankara, Justice pour l’Afrique », la mobilisation doit s’amplifier

Ce 5 mars 2014, la justice a encore repoussé au 2 avril sa décision sur l’identification des corps enterrés à Dagnoen. Jusqu’à quand les juges burkinabè saisis de cette affaire vont-ils tergiverser ? Il s’agit pourtant d’une demande du comité des droits de l’homme de l’ONU datant de 2006, faisant suite aux actions de la CIJS (Campagne internationale justice pour Sankara). Après avoir plusieurs fois débouté la famille sur d’autres procédures concernant l’assassinat de Thomas Sankara, la justice burkinabè cherche-t-elle à gagner du temps, et à persister dans son déni de justice ? Mais ces blocages ne seront pas éternels, car le peuple burkinabè a cette fois décidé de se lever pour mettre fin au régime décadent de Blaise Compaoré.

Forts des 13500 signatures déjà obtenues, du soutien des dizaines d’associations et de partis politiques de par le monde, nous continuons plus que jamais à exiger que justice soit rendue.

Lire la suite : COMMUNIQUE DE PRESSE « Justice pour Thomas Sankara, Justice pour l’Afrique », la mobilisation...

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

Les limites de la démocratie africaine

afriqueJ’ai visité plusieurs pays africains, trois pour être précis. Tous soi-disant démocratiques puisqu’ils tiennent périodiquement des élections grâce auxquelles ils désignent leurs Présidents et leurs gouvernements. Selon le vrai sens du mot, ces pays sont considérés comme démocratiques. Mais ces pays supposés démocratiques ont un point en commun : ils abritent des pans entiers de populations vivant dans une pauvreté absolue.

 Quel est vraiment le lien entre la démocratie et la pauvreté, du moins dans la version africaine de la démocratie et de la pauvreté ? La folie de la démocratie africaine est qu’elle se limite à des élections. La démocratie en Afrique est le plus souvent réduite à la propagande électorale et à des élections, sans oublier que la plupart des élections en Afrique ne sont ni libres ni équitables. Réduire la démocratisation au processus électoral constitue un obstacle majeur à la réalisation d’un progrès et d’un développement réels en Afrique. L’Afrique n’a jamais vraiment compris la démocratie, et en quelque sorte, ça explique pourquoi elle n’a jamais profité des fruits de la démocratisation. Le véritable sens du terme de démocratie semble être perdu dans la traduction.

Lire la suite : Les limites de la démocratie africaine

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

Amilcar Cabral : Une lumière éclatante et un guide pour la révolution panafricaine et socialiste par Imani na Umoja

 

 

Peu de pays africains ont réalisé une indépendance politique totale et aucun n’a été capable de libérer ses forces de productions. Ceci reste à réaliser. Les pensées d’Amilcar Cabral fournissent le plan pour y parvenir.

"Les déficiences idéologiques, pour ne pas dire le manque total d’idéologie au sein des mouvements nationaux de libération, essentiellement dues à l’ignorance de la réalité historique que ces mouvements affirment vouloir transformer, constitue une des plus grandes faiblesses de notre lutte contre l’impérialisme, sinon la plus grande. Nous croyons néanmoins qu’un nombre suffisant d’expériences diverses ont été accumulées pour nous permettre de définir une ligne générale de réflexions et d’actions dans le but d’éliminer cette déficience". (Amilcar Cabral The weapon of theory) [1]

Lire la suite : Amilcar Cabral : Une lumière éclatante et un guide pour la révolution panafricaine et socialiste...

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)

Cheikh Tidiane Gadio:" l'Afrique est le continent de l'avenir..."

...mais les Africains semblent l'ignorer"

Cheikh Tidiane Gadio, ancien ministre des Affaires étrangères du Sénégal, semble meurtri par le fait que les Africains doutent de l’avenir de leur contient au moment où le reste du monde y croit fermement. Dans cet entretien avec Le Soleil, le directeur de l’Institut panafricain de stratégies donne sa lecture sur la situation du continent

Concrètement quels ont été les actes posés pour remédier à la situation qui prévaut au Mali ?

Le Mali avait tiré la sonnette d’alarme, mais il n’avait pas été écouté. Les autres pays africains ne sont pas venus à la rescousse. Combien de fois la Guinée-Bissau a-t-elle envoyé des signaux de détresse pour attirer sur sa situation ? Régulièrement, la communauté africaine a dit « allez aux élections, on ne veut rien entendre ! » Seulement, régulièrement des présidents étaient assassinés et on repartait aux élections alors que dans le même temps, les narcotrafiquants s’installaient dans le pays. Jusqu’au moment où je vous parle, si la Guinée-Bissau est un Etat narcotrafiquant, si le Mali a failli l’être, avec des djihadistes infiltrés, est-ce alors la faute de ces deux pays seulement ?

Lire la suite : Cheikh Tidiane Gadio:" l'Afrique est le continent de l'avenir..."

Ecrire un commentaire (0 Commentaires)
Компания Сансити
Move
-

INternational

Top Headline
French English German Italian Portuguese Russian Spanish

Information en bréf

Nkosazana Dlamini-Zuma à la tête de l’UA

L’ex-épouse du président Jacob Zuma est la première femme et la première anglophone à accéder au poste de présidente de la commission de l’Union africaine. Une victoire qui pourrait profiter par ricochet au président sud-africain.

 


Union africaine De nouveaux défis attendent Boni Yayi

La Sud-Africaine Nkosazana Dlamini- Zuma a été élue présidente de la Commission de l'Union africaine(Ua), le dimanche 15 juillet au soir à Addis-Abeba lors du 19ème sommet de l'institution.

 


Le sort des noirs subsahariens en Libye

Sayouba Savadogo, universitaire originaire du Burkina Faso qui s’intéresse aux liens entre l’arabité et l’africanité évoquait le 14 septembre 2011 sur Radio Canada International (dans l’émission Tam Tam) le sort des noirs en Libye et pas seulement depuis la chute de Mouammar Kadhafi.

 


Ghana : Le panafricanisme de Kwamé NKRUMAH

« Le nationalisme africain ne se limite pas seulement à la Côte d’Or, aujourd’hui le Ghana. Dès maintenant il doit être un nationalisme panafricain et il faut que l’idéologie d’une conscience politique parmi les Africains, ainsi que leur émancipation, se répandent partout dans le continent », déclare dès 1960 celui qui fut le père de l’indépendance du Ghana (ex- Gold Coast) en 1957....


Rwanda : la vérité rattrape toujours le mensonge

« Le mensonge peut courir une année, la vérité le rattrape en une journée » dit un proverbe africain. Les juges Trévidic et Poux mettent à plat le travail biaisé et uniquement à charge contre le FPR (Front Patriotique Rwandais) du juge Bruguière dont le principal objectif a été certainement la dissimulation du rôle de la France dans le génocide des Tutsi du Rwanda, aidé en cela par certains médias français.


EGYPTE : Les islamistes grands gagnants des révolutions

Les Islamistes ont remporté plus des deux tiers de l’Assemblée dont la moitié pour les seuls frères musulmans. Comme en Tunisie, la déferlante islamiste après les révolutions qui ont chassé les dictateurs doivent interpeller les pays occidentaux sur le sens à donner à ces élections. A force de soutenir les dictateurs pour leurs seuls intérêts, ils ont oublié que le peuple seul aura le dernier mot en démocratie.


Cheikh Anta DIOP : le dernier pharaon

L’insulte suprême a été faite le 26 juillet 2007, au sein même de cette université qui porte son nom, lorsque Nicolas Sarkozy est venu dire à la jeunesse africaine que « l’homme africain n’est pas entré dans l’histoire ». Cheikh Anta Diop a dû se retourner dans sa tombe, lui qui justement, a passé sa vie à montrer tous les apports du nègre africain à la civilisation mondiale. La riposte ne s’est d’ailleurs pas fait attendre et 23 intellectuels africains et français ont répondu à Sarkozy.

 


Exécutions de prisonniers en Gambie : Jammeh capitule devant Souleymane Ndéné Ndiaye

C’est un ancien premier ministre et avocat qui a plaidé et obtenu gain de cause auprès du président gambien Yahya Jammeh devant sa décision d’exécuter des prisonniers condamnés à mort.Au lendemain des exécutions le 26 août dernier de 9 prisonniers parmi lesquels figurent deux ressortissants sénégalais, Banjul avait annoncé l'application de la peine capitale à tous les autres prisonniers qui attendent dans le couloir de la mort, ce, en dépit des réactions et vives protestations des organismes de défense des droits de l’homme à travers le monde.


alt

Ouganda : une application mobile détectant la malaria

C’est du jamais vu, une application mobile peut désormais diagnostiquer la malaria. C’est l’invention de quatre étudiants ougandais en informatique à l’université de Mekerere (Kampala), se faisant appeler Code 8.

 


altMali: Entre deux maux

Entre deux maux il faut choisir le moindre. Tel est le proverbe et, telle est la position adoptée par le parti SADI et rendue publique le cinq août dernier au cours d’une conférence de presse dans les locaux de radio Kayira à Bamako.
Le résultat du premier tour des élections présidentielles a-t-il conduit à choisir entre deux maux : la peste ou le choléra ? Les deux termes qui concluent habituellement le proverbe cité.


altLes nouveaux soupirants de l’Afrique et le dilemme de nombreux investisseurs partenaires

Le Brésil, compte tenu des similarités culturelles et économiques avec l’Afrique, a une meilleure chance de devenir le partenaire commercial et d’investissement idéal pour le continent, même si le cadre d’échange global des Brics est maintenu.

 


alt

Les raisons qui font que vous allez aimer vivre en Afrique

L’Afrique terre mère et de l’avenir. Une terre où tout reste à exploiter, à condition de bien le faire. Et si retourner vivre en Afrique relevait plus de l’opportunité plutôt qu’une aventure ? Vous avez mille et une raisons de le faire.

 


altBulletins "Afriques en lutte"

IMETUEUSE REVOLUTION!. l'Egypte pourrait être le début d’un nouveau processus historique, celui du début de la fin de l’islam politique qui, du fait d'une mobilisation populaire inédite, vient d'enregistrer un échec majeur avec le renversement de Morsi, issu des Frères musulmans.

 


altMali : APPEL A NOS COMPATRIOTES

Chers compatriotes,Aujourd’hui, notre nation traverse la période la plus triste et la plus grave de son histoire depuis son accession à l’indépendance le 22 septembre 1960. L’espoir suscité, en 1991, par le formidable mouvement des élèves et étudiants, soutenus par les populations et les forces politiques, s’est transformé en un cauchemar qui remet en cause notre existence en tant que nation.


mandelaNelson Mandela, une destinée sud-africaine

Rolihlahla Mandela est né le 18 juillet 1918 à Mvezo, près d’Umtata dans le Transkei, région située dans l’est de la province du Cap-Oriental. Madiba, comme on le surnomme affectueusement, est le fils d’Henry Mandela, le principal conseiller du chef du Thembuland. Après la mort de son père, il devient pupille du chef afin d’être formé à la charge héritée de son père. Le règlement des litiges qui sont présentés à la cour et le glorieux passé de ses ancêtres dans la défense des intérêts de leurs concitoyens détermineront son avenir.


alt

La nouvelle ruée vers l’Afrique bat son plein

Depuis l’époque coloniale, ceux qui cherchent des matières premières peuvent faire ce qu’ils veulent en Afrique, pratiquement sans entrave. Après la décolonisation, la Banque mondiale et le Fonds monétaire international ont affaibli bon nombre d’États en leur imposant des réformes structurelles. Aujourd’hui, toutefois, certains gouvernements africains tentent de résister.

 


 

 

 

 

 

Connexion

NOS VISIONNAIRES

NELSON MANDELA

MARTIN LUTHER KING

THOMAS SANKARA

VOIR PLUS...

Top rubriques

  • 1
  • 2

Connexion